Changer disque système

Soumis par drupal_admin le sam 19/09/2020 - 15:33

Le démon (gentil !) Smartd m'a signalé que le disque système de cette machine était très fatigué et qu'il ne lui restait que 10 à 20% de sa durée de vie, j'ai préféré le changer de suite par un tout neuf que j'avais en stock.
Cette machine héberge, entre autres choses ce site et sert de frontal vers Internet je n'ai pas envie qu'elle "craque" et que je sois obligé de ré-installer le système et tous les logiciels nécessaire puis de restaurer tout le paramétrage (il est sauvegardé) car cela représente quelques heures de travail et c'est là qu'on s'aperçoit que les paramètres du logiciel machin-truc ne sont pas sauvegardés.

Changer le disque système ce n'est pas une tâche courante et n'ayant pas à ma disposition des tas de machines j'ai profité de la présence dans mon bureau (atelier ?) d'un boîtier permettant de connecter un disque SATA en USB du style de celui présenté ici , celui que j'ai maintenant est en USB, pour effectuer une copie "à chaud" de mon disque système.
L'originalité de la méthode suivie réside dans le fait que la copie a été réalisée sur la machine elle même en fonctionnement.
J'ai donc limité au maximum les programmes actifs :

  • Arrêt de l'interface vers internet, ne pas prendre de risques inutiles ...
  • Arrêt des machines virtuelles.
  • Arrêt des services non essentiels, cups, Mysql ..... parefeu ... et il y en a une quantité !

Une fois le système "calmé" j'ai connecté mon petit boîtier muni d'un disque de capacité supérieure à l'original, un vieux SSD 64Go, le nouveau fait 128Go. Il vaut mieux prendre un disque de capacité légèrement supérieure pour éviter un problème de disque un peu "trop court" ... les file systèmes apprécient rarement l'absence des derniers blocs.
Une fois le disque reconnu au niveau de la machine (fdisk -l ) on peut lancer la copie, pour moi de /dev/sde vers /dev/sdf :

dd if=/dev/sde of=/dev/sdf bs=65536
Vu la faible taille de ce disque la copie est très rapide, à un peu plus de 300Mo/seconde cela ne représente pas un temps très long.
Dès la copie terminée (ne pas oublier un "sync" pour bien forcer l'écriture) j'ai stoppé la machine, ouvert le boîtier (dépoussiéré au passage) et connecté le nouveau disque à la place de l'ancien.
Le redémarrage s'est passé sans problème majeur, il m'a juste fallu au niveau du BIOS indiquer ce nouveau disque de boot différent du précédent. Le système fonctionne bien puisque je suis en train de m'en servir pour écrire cet article).

Sans vous souhaiter un problème de crash je pense que, la manip étant relativement simple et sûre (on dispose toujours de l'ancien disque en état de marche) il vaut mieux suivre les conseils du gentil démon Smartd et ne pas attendre un vrai crash. Par ailleurs le prix des SSD de petite capacité a tellement baissé que cela ne présente plus un gros obstacle.
La même procédure peut s'appliquer pour remplacer un HDD fatigué par un SSD flambant neuf.

taxonomie